ama.lu a.s.b.l.

Les personnes cherchant de l’aide, surtout pour les difficultés avec l’abus et de la dépendance à l’alcool et les médicaments, ne trouvent pas toujours les réponses qui pourraient leur être utiles.

C’est la raison pour laquelle ama.lu a.s.b.l., Association sans but lucratif” > créée en 2006, propose un certain nombre d’activités et d’outils aux personnes souffrant de l’abus et de la dépendance à l’alcool et aux médicaments psychotropes et addictogènes pour faire face à ces difficultés, activités qui doivent aider les personnes concernées à mieux gérer leurs difficultés, améliorer leur situation personnelle, familiale, financière, juridique… et surtout à retrouver santé, bien-être et joie de vivre.

ama.lu a.s.b.l. est une association sans but lucratif, et offre des services gratuits à tout(e) demandeur/demanderesse, ceci de manière discrète et au souhait anonymement.

 

Service des entretiens individuels

En plus, l’association propose:

• des Groupes de discussion indépendants ama.lu a.s.b.l.

• des activités dites “empowerment” et “self-empowerment” Hilfe zur Selbsthile en allemand, auto-capacitation et auto-aide: workshops, cours de relaxation et similaires, séminaires

• des activités conviviales dans le cadre des groupes (Activités conviviales (WalkTalkChill mensuel, Summerfest (fête d’été), Fête de fin d’année, excursion (p.ex. Blankenberge Express)

conférences thématiques

 

ama.lu a.s.b.l. travaille en collaboration et concertation avec les médecins généralistes, médecins spécialistes, hôpitaux et cliniques, les cliniques psycosomatiques et d’addiction spécialisées.

code type self-help (auto-aide et entraide/”Hilfe zur Selbsthilfe” en allemand)) qui emprunte de nouvelles voies dans l’approche des difficultés d’addiction dans la coopération étroite entre personnes concernées et professionnels de la santé. Les activités de l’association comprennent des outils visant la capacitation et autonomisation (‘self empowerment‘) des personnes souffrant de l’abus ou de la dépendance de substances addictogènes. Pour la plupart de ces activités l’association a recours à des professionnels de la santé. A la base de toutes ses activités sont l’auto-détermination, le respect mutuel et la discrétion.

Ainsi ama.lu est un lieu de rencontre, de dialogue et d’activités qui peuvent accompagner les malades et leur entourage avant, pendant et après des mesures thérapeutiques appropriées.

Au centre des activités de l’association est l’être humain, sa situation et son cheminement individuel, la personne, son bien-être et sa santé. L’association s’entend comme un des points d’entrée possibles vers des mesures thérapeutiques appropriées, pour finalement contribuer à ce que la personne qui souffre de l’abus ou de la dépendance de substances addictogènes parvienne à améliorer sa santé, sa situation et son bien-être.
Les informations et conseils de ama.lu a.s.b.l. sont gratuits et ne sont soumis à aucune condition.

Aucune cotisation n’est due.

Si vous désirez soutenir nos activités, suivez ce lien.


Extrait des Statuts*

“I. Dénomination, siège, objet, durée

Art. 1. Dénomination

L’association est dénommée ama.lu a.s.b.l. Elle est régie par les présents statuts et par la loi du 21 avril 1928, telle qu’elle a été modifiée par la suite. Tous les membres présents et ceux qui seront admis dans la suite s’engagent à observer les présents statuts ainsi que les règlements d’ordre intérieur éventuels établis ultérieurement. (L’acronyme “ama” signifie “Alcool Médicaments Addiction”. Il est suivi du ccTLD de Luxembourg et de “a.s.b.l.”; la dénomination de l’association correspond donc au nom de domaine et à l’adresse internet de l’association suivi de “a.s.b.l.”).

Art. 2. Siège

Le siège social de l’association est établi 1a, rue Christophe Plantin L-2339 Luxembourg.

Art. 3. Objet

L’objet de ama.lu a.s.b.l. association sans but lucratif, ci-après dénommée « l’association », est l’information et l’orientation dans le domaine des difficultés et maladies liées à l’usage à risque, l’usage nocif et la dépendance de substances addictogènes (principalement les plus répandues après la nicotine: alcool et médicaments), à l’exclusion de toutes activités thérapeutiques relevant de la compétence des professionnels de la santé.
3.1. Les services et activités de l’association:

– Informations et dialogue par internet (accès anonymisé aux informations présentées sur les sites internet ama.lu et independant.lu). Les maladies d’addiction sont encore souvent considérées comme un sujet « tabou », du fait de sentiments de honte et de culpabilité du côté des malades et de leur entourage d’une part, et du fait d’une certaine incompréhension, manque d’informations, voire préjugés, clichés et stigmatisation dans notre société d’autre part. L’utilisation de plus en plus répandue de l’internet, un média très réactif, permet d’une part aux personnes intéressées de s’informer de manière discrète et anonyme, ce qui peut être un premier pas vers des traitements thérapeutiques appropriés, et d’autre part de contribuer à une meilleure compréhension de ces maladies, ce qui peut finalement diminuer chez les malades et leur entourage le besoin contre-productif de vouloir à tout prix cacher les problèmes ;
– Permanence pour entretiens individuels, où les informations du site sont mises dans le contexte de la situation particulière de la personne demanderesse. Ceci est un complément aux informations proposées sur internet, par exemple lorsque le dialogue face à face dans la langue maternelle peut favoriser une meilleure compréhension, mais surtout dans la mesure où l’échange avec une personne ayant fait elle-même l’expérience de ce type de maladie peut faciliter une prise de conscience, une meilleure compréhension, une diminution des appréhensions et sentiments de honte et de culpabilité ainsi qu’une motivation à agir et à chercher une aide professionnelle appropriée ;
– Initiation et coordination sous sa responsabilité de « groupes de discussion et d’entraide INdépendants » pour personnes malades et partenaires. Les groupes n’ont ni programme ni ambition thérapeutique autre que la conviction que l’entraide consistant dans la rencontre et dans l’échange d’expériences peut être bénéfique. Les groupes n’ont aucune affiliation ou affinité d’ordre thérapeutique, politique, idéologique, religieuse ou autre et ne souscrivent à aucun dogmatisme en la matière ;
– Information en entreprise et dans les centres thérapeutiques pour présenter l’outil internet, les entretiens individuels, les groupes de discussion et d’entraide INdépendants et autres activités de l’association ;
– Organisation d’activités pouvant contribuer au bien-être de personnes souffrant de maladies d’addiction (ex : relaxation, activités sportives et récréatives à l’adresse des participant(e)s aux groupes d’entraide principalement) ;
– Organisation d’actions de formation pour représentants du personnel, représentants syndicaux et personnel RH d’entreprises confrontés à des personnes malades.
– Toutes autres activités répondant à l’objet de l’association

3.2 Concept, lignes de conduite et bonne pratique pour les activités et services de l’association (document faisant fonction de règlement d’ordre intérieur)

3.2.1 L’association informe sans discrimination sur toutes formes de thérapie, acteurs dans le domaine et associations proposant des mesures d’accompagnement (exemple : groupes d’entraide). Toutefois l’association considère que les difficultés, troubles et maladies liés à l’abus de substances addictogènes sont des pathologies spécifiques et que celles-ci doivent être traitées par des mesures thérapeutiques appropriées relevant de la compétence de professionnels de la santé agréés par l’État luxembourgeois, respectivement de cliniques et centres thérapeutiques à Luxembourg et à l’étranger reconnus par l’État luxembourgeois.
3.2.2 L’association ne se substitue pas aux professionnels de la santé. Les membres et représentants de l’association s’abstiennent notamment de donner un avis sur les traitements médicamenteux suivis par les malades qui s’adressent à eux et les renvoient aux spécialistes sur le terrain qui disposent de la formation et de l’expérience appropriées.
3.2.3 L’association agit comme intermédiaire entre les personnes souffrant de difficultés et maladies liées à l’abus et la dépendance de substances addictogènes et les spécialistes dans le traitement de ces difficultés et maladies, uniquement dans la mesure où elle encourage les malades à chercher de l’aide professionnelle appropriée. Ce rôle peut être facilité par l’expérience personnelle que les membres de l’association partagent avec leurs interlocuteurs.
3.2.4 Afin de pouvoir offrir une présence internet de qualité et à jour ainsi que des conseils qualifiés durant les entretiens individuels dans le cadre de sa permanence, l’association cherche le dialogue (feedback et input) et la collaboration avec tous les intervenants et acteurs dans le domaine du traitement des maladies de dépendance : médecins généralistes, médecins spécialistes, thérapeutes, psychologues, hôpitaux et cliniques, centres thérapeutiques à Luxembourg et à l’étranger, groupes d’entraide, associations, institutions et organisations à Luxembourg et à l’étranger actives dans le domaine de la prévention, information ou traitement de difficultés et maladies liées à l’usage à risque, l’usage nocif et la dépendance de substances addictogènes.
3.2.5 L’association propose aux personnes demanderesses ce qu’elles peuvent faire et non ce qu’elles doivent faire. C’est une approche « pull » et non « push ».
3.2.6 L’association ne fait pas de diagnostics (p.ex. dépendant ou non, usage à risque ou usage nocif) et en toute conséquence ne détermine pas les objectifs éventuels d’une thérapie à suivre (exemple : abstinence du produit).
3.2.7 L’association respecte les choix et projets de vie de tous les usagers de substances addictogènes et des personnes demanderesses en particulier.
3.2.8 L’association répond à une demande expresse de la part de personnes souffrant de l’abus et de la dépendance de substances addictogènes ; elle ne prend pas l’initiative et ne fait pas de démarches sans qu’il y ait une telle demande. C’est encore une approche « pull » et non « push ».
3.2.9 Les services sont offerts exclusivement aux demandeurs et non à des tiers. (Exemple : le partenaire d’une personne souffrant de l’abus et de la dépendance de médicaments s’adresse à l’association pour informations et conseils. L’association informera la personne demanderesse sur ce qu’elle peut faire pour améliorer sa propre situation, mais elle n’interviendra pas directement auprès du malade ou de son médecin concernant l’abus et l’addiction aux médicaments.) L’initiative et la liberté de décision sont toujours auprès des personnes demanderesses ; l’action de l’association se limite aux demandes de celles-ci.
3.2.10 En principe l’association n’agit pas à la place et au nom de personnes s’adressant à elle (ex : pour fixer des rendez-vous auprès de médecins ou cliniques, pour faire des démarches administratives en vue de thérapies ambulatoires ou stationnaires), mais les encourage à prendre en main leurs difficultés.
3.2.11 L’objet de l’association n’est pas la prévention. L’association considère le fait de l’existence de ces maladies « as is » et offre ses services aux personnes souffrantes qui cherchent des informations et des solutions appropriées à leurs problèmes. Les informations sur le site internet peuvent contribuer à une meilleure compréhension de ces maladies et avoir accessoirement un effet préventif. Dans la mesure où les personnes malades sont encouragées à chercher de l’aide professionnelle aussi tôt que possible, on peut également parler d’un effet préventif, toutefois les activités « préventives » de l’association se limitent à de tels effets accessoires.
3.2.12 L’association traite les informations personnelles des demandeurs avec la plus grande discrétion. Les informations partagées sont strictement confidentielles. Les noms et propos échangés lors des entretiens téléphoniques, mails et entretiens personnels dans le cadre de la permanence ainsi que dans les groupes de discussion et d’entraide INdépendants ne sont pas communiqués aux membres du conseil d’administration ni aux autres membres de l’association ni à des tiers.
3.2.13 Accessibilité : Les services de l’association sont accessibles à toute personne intéressée sans discrimination. Les services de guidance et la participation aux groupes de discussion et d’entraide sont gratuits. Pour les services complémentaires (ex : formation, séances de relaxation…) une participation aux frais peut être demandée.
3.2.14 L’association ne dépend d’aucun parti ou mouvement politique, association ou communauté à vocation thérapeutique, religieuse, spirituelle ou autre et n’en fait pas la promotion.
3.2.15 Les membres effectifs de l’association, ses représentants, gestionnaires et toutes personnes représentant l’association ou travaillant pour elle déclarent sur l’honneur et sous signé avoir pris connaissance du présent règlement et le respecter.


*) Extrait des statuts tels que publiés au Mémorial C le 2 octobre 2008, No. 2408 Page 115561 et modifiés par l’assemblée générale du 12 septembre 2008 et l’assemblée générale extraordinaire du 26 octobre 2008. Registre de Commerce et des Sociétés Luxembourg RCS No. F3563
télécharger les statuts au format PDF » télécharger les statuts