Où en suis-je? Où vous situez-vous ?

Parcourez la liste des affirmations ci-dessous et retenez celles avec lesquelles vous pouvez vous identifier.

Plus vous entrez dans la plage sombre, plus probable et plus grave est probablement votre problème d’abus et/ou de dépendance.

Voir aussi les rubriques suis-je concerné(e) ? et Tests

Depuis toujours je ne bois que très rarement et peu d’alcool.

Je bois occasionnellement un verre, lors de fêtes ou de dîners au restaurant p.ex., mais je peux très bien m’en passer.

Je n’ai jamais eu de problèmes à cause de ma consommation d’alcool.

Je me rappelle avoir trop bu une ou deux fois trop dans ma vie, mais cette expérience ne m’a guère plu.

Je sors souvent et vais beaucoup dans les restaurants, mais il m’arrive très souvent de ne boire que des boissons non alcoolisées.

Je bois de l’alcool environ 2 fois par semaine, mais en quantités raisonnables et il m’arrive souvent aussi de n’en pas boire du tout.

L’alcool et la fête, l’alcool et un bon dîner cela va bien ensemble, mais ce n’est pas la fête tous les jours.

Boire un verre m’aide à être plus décontracté en société.

Je boirais bien moins mais avec tous les dîners d’affaire on est bien obligé…

Je bois un verre presque tous les jours, mais cela ne me manque pas si j’en bois pas.

Entre amis on se fait souvent un plaisir à se saouler le plus vite possible.

Sans boire de l’alcool il me serait difficile de faire ce que je fais et d’être qui je suis.

L’alcool m’aide à surmonter mon anxiété et mes angoisses.

L’alcool m’aide à oublier mes problèmes.

Si je commence à boire de l’alcool j’ai des difficultés à m’arrêter et à dire non au prochain verre.

Il m’arrive d’avoir des trous de mémoire après des excès d’alcool.

J’ai commencé dans mon adolescence à boire de l’alcool plus ou moins régulièrement.

Il m’est déjà arrivé plusieurs fois de perdre connaissance à cause de l’alcool.

J’ai un système pour contrôler ma consommation d’alcool (p.ex. seulement en compagnie, seulement le soir, seulement les weekends).

Au cours de la journée je pense souvent à la prochaine occasion de boire un verre.

Durant la matinée je suis souvent nerveux et anxieux, l’après-midi, après avoir bu un verre, je me sens beaucoup mieux.

J’ai l’impression de ne pas pouvoir faire face à toutes mes responsabilités sans boire de l’alcool.

Mes mains tremblent avant d’avoir bu le(s) premier(s) verre(s).

Je dois prendre des tranquillisants pour faire face à ma journée de travail le matin.

Je dois boire de l’alcool le matin sinon je ne peux pas faire face à la journée qui se trouve devant moi.

Je me réveille souvent la nuit et doit prendre des médicaments ou boire de l’alcool pour me calmer et me rendormir.

Une vie sans alcool ne vaut pas la peine d’être vécue.

J’essaie de dissimuler l’ampleur de ma consommation d’alcool.

Je bois de préférence quand je suis seul.

Je tâche d’avoir toujours de l’alcool à portée de la main et en réserve, sinon je deviens nerveux.

Je me débarrasse des bouteilles vides en cachette.

Mes collègues me font souvent des remarques en relation avec ma consommation d’alcool.

Mon employeur m’a déjà parlé des effets de ma consommation d’alcool sur la qualité de mon travail.

Mon/ma partenaire s’inquiète ou me fait des reproches à cause de ma consommation d’alcool.

Je sais que j’ai un problème d’alcool, mais je ne peux pas m’empêcher de boire et ne sais pas quoi faire pour y remédier.

Un ou plusieurs de ces problèmes étaient directement ou indirectement liés à ma consommation excessive d’alcool : accident de la route, accident de travail, agression, avertissement, licenciement, condamnation en justice, séparation ou divorce, maladies ou problèmes de santé, difficultés financières, …